Focus sur le métier de juriste d’entreprise

focus-sur-le-metier-de-juriste-d-entreprise

En entreprise, la gestion des activités et des opérations ne dépend pas uniquement de l’administration, de la comptabilité ou du marketing. Elle doit considérer tous les textes législatifs à respecter. Pour ce faire, l’enseigne doit faire appel à un juriste d’entreprise afin de protéger ses intérêts.

Le juriste d’entreprise

Le juriste d’entreprise, ou encore juriste d’affaires, est une personne ayant effectué des études de droit. C’est un salarié exerçant pour le compte d’une entreprise. Sa fonction ne se focalise pas uniquement sur le droit proprement dit, mais s’étend également sur les activités de l’entreprise. Être un juriste d’affaires implique d’être stratégique. Dans une société, son rôle est très important car sa présence permet de se différencier de la concurrence. D’ailleurs, il permet à l’entreprise de prendre les décisions adéquates concernant les analyses, tout comme il peut aider à trouver des solutions.

Les compétences et les qualités requises

Le juriste d’entreprise doit être bien organisé, analyste et capable de travailler en équipe. Il doit connaître toutes les lois concernant le domaine d’activité de l’entreprise. Un juriste d’affaires doit être à même de défendre les intérêts de l’entreprise. 

Devenir un juriste d’affaires

Pour devenir un juriste d’entreprise, un diplôme de Master II en droit est requis. Une spécialisation en droit des affaires est un plus non négligeable. Avec ce cursus, la préparation du diplôme de juriste-conseil d’entreprise ou DJCE est un plus également. Cette dernière, accompagnée d’une formation auprès d’une école de commerce ou d’un IEP, bonifie le curriculum vitae et optimise les chances d’obtenir le poste de juriste d’entreprise.

Les rôles du juriste d’entreprise

Le métier de juriste d’entreprise consiste à fournir les conseils juridiques avérés, en interne. Sa contribution dans la mise en place et dans le respect des normes légales et des règles juridiques est cruciale pour que l’entreprise agisse dans la légalité. Il assure le bon fonctionnement des différents départements pour qu’aucune infraction ne soit effectuée. Il se charge, tout aussi bien, de la rédaction des contrats et de l’établissement des différents dossiers légaux. Le juriste d’entreprise met aussi en place une veille juridique et gère les contentieux. 

Le salaire

Selon l’INSEE, le salaire d’un juriste d’entreprise dépend de son expérience, de la taille de l’entreprise, ainsi que de ses missions et de ses attributions.

  • Pour un débutant, en moyenne, le salaire brut annuel varie entre 25 000 et 30 000 €.
  • Pour les jeunes cadres, la rémunération est comprise entre 30 000 et 40 000 € brut, par an.
  • Pour les plus expérimentés, le salaire brut peut aller de 40 000 jusqu’à 80 000 € par an.

Évolution professionnelle des juristes d’entreprises

Pour un juriste d’affaires, l’évolution de carrière n’est pas très facile lorsqu’il travaille dans une petite structure. Cependant, ce dernier peut obtenir une promotion s’il est dans une entreprise de grande taille. À cet effet, il peut finir à la tête de tous les juristes exerçant pour l’enseigne.

Le métier de juriste d’entreprise : des opportunités à l’international

Exercer le métier de juriste d’entreprise représente des opportunités à l’international. En effet, apprendre les lois internationales et régissant d’autres pays permet de développer la connaissance et l’intelligence culturelle. Effectuer des études spécialisées pour acquérir des réflexes concernant le métier de juriste à l’international est un atout. D’ailleurs, nombreuses sont les universités qui proposent cette formation pour obtenir un diplôme de mastère spécialisé en juriste manager international.

Vous aimerez également

Remarques

Laisser un commentaire