Legaltech : les start-ups qui facilitent l’accès au droit

legaltech-start-up-qui-facilite-acces-au-droit

De florissantes start-up legaltech se sont créées depuis quelques années. Leur nombre est rapidement croissant et leurs propositions se diversifient pour couvrir de vastes secteurs. Elles rendent le droit accessible facilement, sans dépenses excessives.

Des règles légales complexes

Les entreprises ne peuvent échapper aux exigences compliquées de la législation. Dès leur création, elles sont confrontées à la nécessité de rédiger avec exactitude leurs statuts et autres déclarations. Elles doivent faire des choix pertinents et cherchent des conseils avertis pour leur gestion. Toujours dans l’obéissance aux lois, elles veulent savoir se défendre quand un litige se produit. Cette protection représente un poste significatif dans leur budget, que certaines préfèrent ne pas s’imposer.

De leur côté, de nombreux particuliers se heurtent à des problèmes juridiques. Ils désirent vérifier leurs engagements, contrats et achats. Combien d’entre eux diffèrent une procédure, faute de connaître la méthode à appliquer et les obligations légales à respecter ? Aller voir un avocat n’est pas une démarche systématique ni immédiate. La disponibilité et les délais, le prix, la difficulté à formuler son besoin, sont des obstacles parfois rédhibitoires.

La solution simple : la legaltech

Les legaltechs proposent une technologie qui rend l’accès au droit facile, direct et économique. Elles peuvent traiter toutes les questions liées à ce domaine, en offrant des outils pratiques pour obtenir des solutions fiables et rapides. Elles fournissent les informations et tous les documents personnalisés nécessaires. Elles délivrent toutes sortes de prestations juridiques en exploitant des algorithmes et en utilisant l’intelligence artificielle.

Visant principalement les TPE-PME, elles ne négligent pas pour autant les affaires d’ordre privé. Gestionnaire d’entreprise ou simple particulier, vous disposez sur leurs plateformes d’un espace sécurisé où tous vos besoins pourront trouver leur réponse. Leur approche permet de réduire considérablement les coûts.

Leur fonctionnement

Les legaltechs prennent des formes variées, selon leur vocation. Il peut s’agir d’une application pour smartphone, d’un site internet ou d’un Saas (logiciel en tant que service distribué sur le Cloud). La protection des données et de la propriété intellectuelle est garantie par Blockchain.

Certaines offrent une liste d’avocats connectés en temps réel, disponibles au téléphone ou en ligne. Ils donnent en quelques minutes le conseil souhaité pour un prix modique.
D’autres fournissent des lettres types à télécharger. Des actes et des contrats couvrant tous les domaines peuvent être rédigés automatiquement. Ils sont ensuite supervisés par un juriste, avec un suivi possible.
Grâce à leur expertise, elles réunissent toutes les informations utiles et sont une ressource précieuse souvent incontournable.

Tous gagnants

Si certaines professions du droit ont d’abord été inquiètes devant cette concurrence redoutable, elles ont vite compris qu’elles pouvaient profiter du service offert. Les avocats, aussi les notaires ou les huissiers, ont vu comment optimiser leurs activités en se libérant du travail de base. Ils peuvent ainsi se consacrer mieux à leurs clientèles en donnant plus de temps aux dossiers qui le méritent. De plus, collaborer avec l’une de ces start-ups apporte un complément important à leur pratique.

Vous aimerez également

Remarques

Laisser un commentaire